MADEMOISELLE GAZOLE

Spectacle tout public à partir de 7 ans

 

Durée 55 minutes​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​

 

Imagine...

Le futur. Ou un autre monde. Ou un monde d’après le nôtre. Quoi qu’il en soit, notre histoire se passe plus tard, dans un monde dans lequel les enfants n’appartiennent plus à leurs parents pour toute la vie. Ils sont les agents spéciaux de sociétés qui les louent à l’heure ou à la journée pour des missions spécifiques tel un anniversaire ou une histoire avant de se coucher.

Le meilleur de ces agents s’appelle Mademoiselle, et son majordome Gazole. À eux deux, ils vont partir à la découverte de ce que pourrait être une enfance qui s’appartient encore, en faisant des découvertes stupéfiantes qui vont gripper la machine de L’Agence.

Mademoiselle          Gazole. Je peux te poser une question ?

Gazole                      Bien sûr.

Mademoiselle          Est-ce qu’un adulte a déjà eu un enfant à lui pour tout le temps ?

Gazole                      Je ne sais pas Mademoiselle. Je pense qu’il faudrait avoir beaucoup d’argent pour ça.

Mademoiselle          Je ne te parle pas d’un enfant qu’on loue dans une Agence. Je veux dire, est-ce que tu crois qu’un                                    adulte a déjà eu un enfant rien qu’à lui toute sa vie ? Sans le louer, juste à lui.

Gazole                      (soupire) Peut-être. On raconte des choses, oui. J’ai déjà entendu parler de ça, des adultes qui                                          gardent le même enfant toute une vie. Ça aurait existé autrefois, dans un autre monde. On                                                appelait ça des parents. Mais je doute que ça ait existé vraiment.

Mademoiselle         (rêveuse) Des parents…

Noir.

UN TEXTE DE  Nicolas Turon

 

MIS EN SCENE ET AVEC 

Laura Zauner et Georges Vauraz

CRÉATION LUMIERE : Denis Koransky

MUSIQUE ORIGINALE : Luca Gaigher

CRÉATION MARIONETTE :  Francesca Testi

RÉGISSEUR PLATEAU : Flavien Rousselet

REGARD MARIONETTE : Cécile Vitrant

SCÉNOGRAPHIE : Georges Vauraz

CONSTRUCTION : Florent Burgevin

" Grâce à sa forme de conte d’anticipation, Mademoiselle Gazole parvient à mettre en question l’enfance de 
notre époque, celle que l’on pousse jusqu’au bout de la logique marchande – une enfance qui dépend de 
l’adulte qui la veut réussie, dorée, belle et performante, en lui tendant un miroir. La morale de notre fable 
pouvant être : l’enfance n’est que ce qu’elle fait d’elle-même, alors laissons faire l’enfance ».

NICOLAS TURON

P2040899
P2040260
P2040840
P2050392
P2040776
P2050169
P2040987
P2040459
P2040581
P2040831
P2040794
P2040385

Crédit photo : Simon Larvaron